A PARAITRE LE 15 DECEMBRE

Il est toujours frustrant de ne pas comprendre tout ce que racontent les militaires quand ils parlent entre eux. Qu’ils soient d’active ou en retraite, ils utilisent, sans même s’en rendre compte, un jargon souvent opaque. Mais pourquoi donc cette corporation utilise des mots, expressions et locutions qui n’ont pas cours dans le monde civil ? Le jargon, qui est une sorte de dialecte professionnel, permet une communication efficace et rapide entre tous les membres d’un même cercle. Il permet aussi, si on le comprend, si on l’utilise à bon escient, de montrer que l’on est « de la maison ». Ciment immatériel d’une profession, d’une communauté, il tire ses origines de diverses sources. Ici verlan, là historique, ou là encore inventé de toutes pièces par des militaires mâles (les diverses inspirations viriles ne manquent pas), l’argot et le jargon sont passés dans le langage courant en circulant et s’enrichissant au grè des époques. Chaque arme a ses propres expressions, ici nous nous sommes particulièrement penchés sur l’armée de l’Air. Ce modeste ouvrage ne se veut pas exhaustif, mais comme un clin d’œil, une petite porte d’entrée dans la parlure particulière des gonfleurs d’hélices. Vous allez comprendre.